FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Signification de TOUTES les bagues

 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet    CaptainMinato Team. TOTAL MANGA TOTAL GAME Index du Forum -> Catégorie Manga -> Naruto Shippuden
Auteur Message
Répondre en citant
  coxi MessagePosté le: Mer 5 Mar - 20:31 (2008)    Sujet du message: Signification de TOUTES les bagues


  Nukenin
  Nukenin

Hors ligne

  Inscrit le: 19 Fév 2008
  Messages: 276
  
Localisation: partout
Masculin Lion (24juil-23aoû)
Points Mangas: 0
1: 0,00


Explications, Analyses & Révélations 

Ce dossier va tenter de vous éclairer sur l’organisation Akatsuki notamment sur la signification des diverses bagues, de la statue, de l’ambiguité de Ying et du Yang, d’une double force et de leurs objectifs.

Le sommaire du Topic:

La signification des bagues
La théorie des cinq éléments
L’invocation de la statue Anima
Interprétations des projets de l’Akatsuki - les mandalas
les Cachettes de l'organisation
Qu’est-ce qui a fait naître le rôle du personnage de Tobi ?
Les rebelles de la pluie, l'Alter Ego de l'Akatsuki? ou un second groupe, Higure (crépuscule)??
Les membres décédés de l'Akatsuki (Partie 1)
Comment les akatsukiens sont-ils recrutés ? (JecKMout)
Signification de TOUTES les bagues
Première phase - scellement des bijuus
Deuxième phase - création du jutsu interdit

L’ensemble des références est indiqué à la fin de ce dossier et toutes celles-ci sont issues des sites de Wikipédia français ou anglais.
 
La signification des bagues :

Tout d’abord nous savons que cette organisation regroupe un certain nombre de ninjas possédant chacun une bague. Ces bagues sont aux nombres de 10 et sur chacune d’elle un  caractère y est inscrit et semble provenir de « OnmyoDou Kuji »
 
Explication d’OnmyoDou (Onmyõdõ) :

L’Onmyõdõ est une mythologie traditionnelle chinoise ayant influencée la cosmologie ésotérique japonaise. Elle représente un mélange entre la science naturelle et l’occultisme. Elle est basée sur deux théories chinoises qui sont celles des cinq éléments et le Ying et le Yang (onmyõ en japonais). Ces deux théories ont été introduites au Japon au cinquième ou sixième siècle et fut acceptées par beaucoup de japonais comme étant le système divinatoire du Japon ancestral. Ces pratiques sont fortement influencées par le Taoism, le Bouddhisme et le Shintoism pour devenir l’ Onmyõdõ actuel approximativement apparu à la fin du septième siècle.

Explication de Kuji

Il exsiste deux sortes de Kujis : le Kuji-Kiri et le Kuji-In

Le Kuji-Kiri : représente une posture d’art martial. En faite, c’est une gestuelle particulière des mains qui représente une sorte de mysticisme ou d’ésotérisme pour des disciplines ou des religions asiatiques et orientales. Kuji-Kiri est l’association de deux mots japonais qui signifie « neuf » pour Kuji et « coupé » pour Kiri. En utilisant une brosse ou les doigts, un praticien (ninja par exemple) défini un Kanji ou frappe précisément à certains points dans l’optique de causer un effet.
Le Kuji-Kiri est constitué à la fois de signes de ninjutsus et de techniques de combat pratiquées dans le Japon féodal.
Au neuf signes que représentent le Kuji-Kuri, a été attribué la capacité d’influencer le comportement des adversaires et les conditions atmosphériques. Les neufs signes sont basés sur les neufs Mudra de l’art indou qui a été introduit au Japon par les moines bouddhistes chinois. Les neufs Mudras forment en grande partie la base bénéfique et mystique du Yoga et de la capacité mentale.
Religieusement, les neuf signes sont réalisés grâce à des gestes de mains. Chaque main possède une signification particulière. (La signification des mains sera abordé dans l’explication de la statue Anima)

Le Kuji-In : représente neufs syllabes de sceaux prononcées spécialement pendant la méditation bouddhiste. Elles sont utilisées par des sectes bouddhistes dans l’extrême orient et plus particulièrement au Japon.
Techniquement Kuji-In fait référence non seulement aux postures des mains (Mudra) mais également aux formules orales (Mantra). Il met en relation les neufs positions gestuelles alternant cinq positions horizontales et quatre positions verticale. Celles-ci sont effectuées à l’aide d’une brosse ou des doigts et sont connues sous le terme Kuji-Kiri. (les neufs postures).  Dans le folklore japonais et plus particulièrement dans l’Onmyõdõ, les neufs postures et syllabes sont souvent utilisées pour écrire, pour dessiner ou pour prendre le contrôle d’objets nommés ou dessinés.
Le Kuji-In, en pratique, symbolise l’ensemble des forces de l’univers unifiées dans le but de vaincre le mal.

L’OnmyoDou Kuji représente donc l’ensemble des termes inscrits sur chaque bague. C’est une association de Mantra, de Mandra et de Mutra.

Explication du Mantra :

Dans l'Hindouisme et le Bouddhisme, le mantra est soit une formule très condensée, soit une série de syllabes assemblées en fonction de leur seule efficience magique intrinsèque, répétée de nombreuses fois suivant un certain rythme. Ce terme sanskrit signifie arme ou outil de l'esprit (manas) et le suffixe -tra signifiant la protection, d'où la définition usuelle de protection de l'esprit. Il pourrait s'agir là d'une vue d'étymologiste. Quoi qu'il en soit le mantra canalise effectivement le mental discursif. Les vertus du mantra, conjuguées à l'intention et à la concentration du récitant, sont sensées conférer divers pouvoirs et bénédictions.
Le mantra est un objet ou un support de méditation. Le but de sa pratique peut être un bienfait matériel ou spirituel. Elle peut s'effectuer dans le cadre d'un rituel minimal, ou d'une liturgie (sadhana) élaborée, incluant prières, visualisations, mudras, etc. Le récitant s'accompagne souvent d'un mala, sorte de chapelet comportant 108 grains.

La Phrase incantatoire de l’Akatsuki est la suivante : « Nozomeru Hei, Tatakau Mono, Tin Yaburete Mae ni Ari » ce qui signifie « Nous avons le soutien des Dieux et personne ne peut nous vaincre. »

Explication du Mandra :

Le mandra est équivalent au mantra à la différence près que le mantra est une formule orale alors que le mandra consiste en une incantation gestuelle. Les mandras étaient assez présent dans les cérémonies de bouddhisme ésotérique (mykkyo) et a donné naissance aux Kuji-In et Kuji-Kiri du Ninjutsu et Bujutsu de l'Ecole Katori Shinto Ryu . Une des postures, la plus connue, symbolisant l'harmonie, se nomme zen et se forme en plaçant la main droite dans la main gauche, les extrémités des pouces se touchant.

Les neuf mandras de base du Kuji-Kiri sont : Rin, Pyo, To, Sha, Kai, Jin, Retsu, Zai, Zen or ce sont exactement les neufs termes inscrits sur chaque bague de l’Akatsuki dont la signification incantatoire est le Mantra écrit un peu plus haut.
Cependant ces neuf Mandras ont une signification particulière en Ninjustu :
Rin : Symbole de la foudre (Dokko). Ce symbole apporte la force du corps et de l'esprit.
Pyo : Symbole du grand diamant (Daikongo). Ce symbole dirige l'énergie intérieure (Ki, ou Qi).
To : Symbole du lion extérieur (Gai-jishi). Ce symbole crée un lien entre l'univers et celui qui effectue le mandra.
Sha : Symbole du lion intérieur (Nai-jishi). Ce symbole est censé protéger l'individu qui le réalise de tous les maux et lui permet de se régénérer ou de guérir un autre individu.
Kai : Symbole du lien extérieur (Gaibaku). Ce symbole permet de ressentir le danger et de s'en prévenir.
Jin : Symbole du lien intérieur (Naibaku). Ce mandra permet de connaître les pensées de l'autre et de lire son esprit et ses intentions.
Retsu : Symbole du poing de la sagesse (Chiken). Ce symbole permet de contrôler la notion de temps et d'espace (et de faire disparaître le ninja).
Zai : Symbole du soleil (Ninchirin). Ce symbole permet de contrôler les élements de la nature et la perception que l'on en a.
Zen : Symbole de la formule cachée (Ongyo, ou Inkei). Ce symbole permet à l'individu de percer complètement son propre esprit, pour s'ouvrir à l'univers, demander la protection des forces cosmiques, et devenir "invisible" aux yeux des impurs.

L’image suivante vous montre de quelle manière les neufs signes ci-dessus s’effectuent :

 

La représentation de ces neuf signes est complètement différents des douze signes de bases constituant la base des techniques ninjas utilisées dans Naruto. L’ensemble des signes fait partie des divers Mudras.
Les Mudras sont des gestes symboliques utilisés dans l’art hindou ou bouddhiste qui sont exécutés avec les mains ou les doigts. Ils sont employés dans la pratique de la méditation et du Yoga. Parmi tous les Mudras existant, le Mudra de Karana est celui qui est le plus intéressant pour l’Akatsuki. En effet le Mudra de Karana est le Mudra qui expulse des démons et retire les maladies ou les pensées négatives d’un être vivant. Cette description ressemble étrangement à la cérémonie d’extraction des Bijuus cependant le geste dans le manga est totalement différent de celui utilisé dans le Mudra de Karana.

Il faut savoir que les neufs Kuji-In ont des significations différentes selon si nous les utilisons dans le cadre du Ninjutsu, du Shinto ou du Bouddhisme. La signification la plus probante par rapport à l’Akatsuki est sans aucun doute celui écrit ci-dessus et qui est utilisé dans le cadre du Ninjutsu.

Les neuf mandra peuvent en partie expliquer ce qu’apporte chaque bague dans les divers rituels de l’organisation et notamment pendant l’extraction des Bijuus. Ce qui est frappant est l’appellation de la technique de Pein permettant l’extraction des Bijuus : « Illusion des 9 sceaux du Dragon » sachant que les divers termes expliqués plus haut tournent autour du chiffre neuf alors qu’il existe dix bagues !
 Cependant d’autres significations plus précises sont apportées à chacune d’entre elles. Elles sont portées à un doigt particulier qui est différent pour chaque membre de l’Akatsuki.

Nous avons, en résumé, ceci :

La bague « Rei 零» a pour signification Zéro, n’est attribué à aucun dieu chinois et est porté au pouce droit par Pein.
La bague « Sei 青» a pour signification Bleu / Vert, est attribué au dieu chinois « Seiryuu 青龍»et est porté à l’index droit par Deidara.
La bague « Haku 白» a pour signification Blanc, est attribué au dieu chinois « Byakko 白虎» et est porté au majeur droit par la fille inconnue.
La bague « Shu 朱 » a pour signification Rouge, est attribué au dieu chinois  « Suzaku 朱雀» et est porté à l’annulaire droit par Itachi.
La bague « Kai 玄» a pour signification Verrat, est attribué au dieu chinois « Genbu 玄武» et est porté à l’auriculaire droit par Zetsu.
La bague « Kuu 空» a pour signification Ciel, est attribué au dieu chinois « Kuuchin 空陳» et est porté à l’auriculaire gauche par Orochimaru.
La bague « Nan 南 » a pour signification Sud, est attribué au dieu chinois « Nanju 南斗» et est porté à l’annulaire gauche par Kisame.
La bague « Kita 北» a pour signification Nord, est attribué au dieu chinois « Hokuto 北斗» et est porté au majeur gauche par Kakuzu.
La bague « San 三» a pour signification Trois, est attribué au dieu chinois « Santai 三台» et est porté à l’index gauche par Hidan.
La bague « Gyoku 玉» a pour signification Sphère, est attribué au dieu chinois « Gyokunyo 玉女» et est porté au pouce gauche par Sasori puis Tobi.


La première chose que nous observons est le fait que chaque bague, mise à part celle de Pein, porte le premier Kanji du dieu chinois associé. Serait il donc possible qu’un second groupe, portant également neufs bagues avec inscrits dessus les deuxièmes Kanjis correspondant des dieux chinois, existe ? Cela pourrait représenter une organisation alter ego à l’Akatsuki qui pourrait mettre en valeur le Ying et le Yang !

Les quatre animaux légendaires :

De la deuxième à la cinquième bague, les quatre dieux chinois correspondent aux gardiens des quatre points cardinaux (à ne pas confondre avec la signification)
Les quatre gardiens sont en faite quatre animaux totem de l’orient et plus particulièrement du zodiaque chinois

Seiryuu est connu sous le nom du Dragon de l’Azur ou Dragon vert de l’est. Il est associé à l’est et au bois. (Deidara)
Suzaku est connu sous le nom de l’oiseau vermillon du sud. Il est l’esprit qui demeure dans le ciel. (Itachi)
Byakko est connu sous le nom du tigre blanc de l’ouest. Il est associé à l’Ouest et au métal. (La fille)
Genbu (Xuanwu ) est connu comme étant la tortue noire, le guerrier noir ou Xuanwu. Il est associé au Nord et à l'eau, sa forme daterait de la dynastie Zhou. Son nom chinois est composé de xuán, « obscur », et de wu, « guerrier », sa carapace évoquant une armure. Également appelée "tortue-serpent", elle est en général représentée comme une tortue autour de laquelle s'enroule un serpent. Cette figure pourrait être à l'origine du mythe prétendant que le mâle de la tortue étant souvent impuissant, la femelle s'unit avec un serpent. Cette croyance est à l'origine du symbolisme contradictoire de l'animal. Sacré depuis l'antiquité parce que portant sur son dos la représentation de l'univers, il représente parfois l'immoralité.
La tortue noire est le plus important des animaux totems de l'astrologie car elle gouverne le quartier nord du zodiaque où se situe l'étoile polaire, axe du ciel, et les astérismes présidant à la naissance, à la mort et à la longévité.
Sous la forme de Zhenwudadi, Xuanwu est également un dieu taoïste.
Genbu (Zhenwudadi) est connu comme étant l'Empereur Zhenwu. C’est un dieu taoïste qui gouverne le ciel septentrional. Son nom d'origine, Xuanwu, est celui de l'ensemble des sept maisons astrales du nord dans le zodiaque chinois. C’est une combinaison de deux caractères : xuan (sombre) terme évoquant le ciel en opposition à « jaune » qui évoque la terre, et wu, « militaire », car on distingue dans les astérismes qu’il contient la forme d’une tortue fantastique dont la carapace évoquant une armure. (Zetsu)

La dualité de ce Dieu chinois rappelle fortement le caractère ambigu de Zetsu et cette vision est renforcée par le terme « sombre » évoquant le ciel, mis en opposition au terme « jaune » évoquant la terre.

Ces quatre dieux représentés par quatre animaux légendaires sont appelés les quatre pouvoirs ou les quatre figures. Ce sont les symboles et les gardiens des quatre points cardinaux dans la mythologie orientale et dans l’astrologie chinoise. Cependant, vers la fin des Royaumes combattants, un cinquième animal, la licorne jaune du centre (Ki-rin) a été intégrée pour former le système des cinq éléments !

Le Ki-ri (Qilin) est un animal chimérique de la mythologie chinoise qui ne réside que dans les endroits paisibles ou au voisinage d’un sage. En découvrir un est donc un bon présage. On lui prête aussi le pouvoir de donner un fils talentueux. Qi est le nom du mâle et lin celui de la femelle, qilin la combinaison des deux. Il est parfois appelé familièrement sibuxiang « qui ne ressemble à rien », terme englobant différents animaux réels ou imaginaires d’aspect composite. Comme il apparaît dans les textes (mais pas toujours dans les représentations) avec une corne unique, on le nomme aussi licorne. (Pein)

Ces animaux sont également reconnus dans la tradition occultiste japonais, Onmyõdõ, ce qui a inspiré la théorie chinoise des cinq éléments que nous retrouvons dans plusieurs mangas et notamment dans Naruto.
________________________________________________

  Publicité MessagePosté le: Mer 5 Mar - 20:31 (2008)    Sujet du message: Publicité


  
  

  
  
  


PublicitéSupprimer les publicités ?

Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  CaptainMinato Team. TOTAL MANGA TOTAL GAME Index du Forum -> Catégorie Manga -> Naruto Shippuden Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
...( Design & Theme par yassineb )...